costume-temoin-mariage

Costume de témoin de mariage :
les 6 erreurs Ă  ne surtout pas faire !

Si vous ĂȘtes en train de vous demander quel costume porter en tant que tĂ©moin de mariage, c’est que quelqu’un vous a confiĂ© une sacrĂ©e responsabilitĂ©. FĂ©licitations !

Mais attendez.

Avant de partir directement sur un modĂšle, vĂ©rifiez bien que vous n’ĂȘtes pas en train de commettre une de ces erreurs de costume. On a vu des tĂ©moins avertis les faire ! (Comme on est sympas, on leur a dit).

1 : Ne pas consulter le marié

PremiĂšre chose sur la liste : le tĂ©moin demande au mariĂ© ce qu’il va porter. C’est LA brique indispensable Ă  partir de laquelle vous allez pouvoir faire les bons choix.

2 : Être beaucoup plus chic que le mariĂ©

Une fois que vous savez ce que portera l’homme du jour, vĂ©rifiez que vous ne serez pas plus habillĂ© que lui. La rĂšgle est simple, pas de costume 3 piĂšces s’il n’en met pas lui-mĂȘme. Donc un costume 2 piĂšces c’est bien pour assurer le coup.

3 : Choisir un costume de témoin « original »

Le tĂ©moin est lĂ  pour accompagner, soutenir, pas pour dĂ©tourner l’attention du public Ă  son profit. Partez donc sur des coloris classiques et discrets. En matiĂšre de costume de cĂ©rĂ©monie il y en a 3. Bleu, gris ou beige.

Avec toutes les nuances, cela vous fait une bonne palette, vous pourrez mĂȘme choisir une couleur qui vous va bien au teint : bleu marine, bleu nuit, grĂšge, gris-bleu, Ă©cru


Rouge c’est non.

« Brice a fait pas mal de mariages 🙂 Son astuce : le jour J, demandez au mariĂ© de vous confier son tĂ©lĂ©phone. Pour redonner l’adresse une Ă©niĂšme fois Ă  tante Judith, c’est vous qui gĂ©rez. »

4 : Devenir le clone du marié

Vous ĂȘtes prĂ©venu, il va y avoir de la photo de groupe. Et si vous avez vaillamment fait votre devoir de tĂ©moin, vous serez probablement encore juste Ă  cĂŽtĂ© du mariĂ©. Pour Ă©viter le drame d’ĂȘtre confondus tous les deux, choisissez une couleur de costume Ă  l’opposĂ©. Il est en bleu ? Partez sur du beige ou du gris. Et inversement.

5 : Choisir trop Ă©troit

N’oubliez pas que si le mariĂ© a la moindre chose Ă  vous demander, vous aurez intĂ©rĂȘt Ă  obtempĂ©rer fissa ! Donc vous devez ĂȘtre Ă  l’aise dans vos souliers vernis. Essayez de ramasser quelque chose par terre : si ça coince, le costume ne vous va pas.

6 : Être l’homme invisible

Certes, vous n’ĂȘtes pas la star du jour, mais en tant que tĂ©moin vous avez un rĂŽle Ă  part. La combine pour se distinguer discrĂštement ? Les accessoires de costume !

L’affaire est simple, vous avez le choix entre ceux-là :

– chaussettes (Ă©vitez de les accorder Ă  un autre accessoire, par contre vous pouvez avoir les mĂȘmes que les autres tĂ©moins, c’est mĂȘme plutĂŽt sympa)

– nƓud-pap/cravate/pochette (pareil, on Ă©vite de faire comme le mariĂ©)

– chaussures (les tennis sont autorisĂ©es si elles sont portĂ©es avec allure)

– boutonniĂšre (peut s’accorder aussi avec celle des autres tĂ©moins pour un effet clan pas mal du tout sur les photos).

– bretelles (elles reviennent en force).

Ne misez pas sur les boutons de manchette pour le détail qui tue : dans un mariage on voit surtout les gens de loin, foule oblige.

Vous l’avez compris, le nerf de la guerre, c’est d’ĂȘtre Ă©lĂ©gant, de pouvoir bouger, et de se faire plaisir sans passer devant celui qui compte quand mĂȘme un peu plus ce jour-lĂ  (no offence). Pour le reste, ce sont les conseils classiques. La nature est bien faite, que vous soyez le tĂ©moin du mariĂ© ou que vous passiez un entretien d’embauche, les rĂšgles pour bien porter le costume sont toujours les mĂȘmes.